Essayer De Ne Pas Rire 001 Country

Rien ne changera en matière de contrôle des armes à feu aux États-Unis après la pire fusillade de l’histoire moderne de ce pays. Plusieurs spécialistes de la question l’ont répété depuis le début de la semaine. Les républicains pourraient les faire mentir, ce qui serait peut-être une première depuis une génération.

Le tireur de Las Vegas avait transformé certaines de ses armes semi-automatiques grâce à des «bump stocks» vendus légalement à 99,99$ l’unité. Ce dispositif permet de tirer en continu jusqu’à ce que le chargeur soit vide. On trouve ici une explication de son fonctionnement (voir aussi la vidéo qui coiffe ce billet).

Or, des sénateurs républicains influents, dont John Cornyn du Texas, ont signalé hier leur intérêt à examiner la possibilité d’interdire la vente de ce produit qui simule un tir automatique sans modifier dans les faits une arme semi-automatique, d’où sa légalité selon la loi fédérale actuelle.

Les républicains ont l’habitude de s’opposer à tout projet de loi pour réduire la violence liée aux armes à feu après les fusillades. Après la tuerie de Virigina Tech (2007), par exemple, ils avaient réussi à bloquer un texte visant à interdire la vente des chargeurs à haute capacité (dont le tireur de Las Vegas a fait usage).

Après le massacre de Newton (2012), ils étaient également parvenus à empêcher les démocrates d’adopter un projet de loi destiné à combler failles du système de vérification des antécédents des acheteurs d’armes. Ce texte incluait également un volet visant à interdire la vente des «bump stocks».

La National Rifle Association ne s’est pas mêlée hier au débat sur une interdiction éventuelle de la vente de ce dispositif, alors que l’organisation Gun Owners of America a promis de s’y opposer. Selon Eric Pratt, directeur de ce lobby, le «bump stock» est un produit protégé par le deuxième amendement de la Constitution.

Qui plus est, son interdiction n’empêcherait pas «les mauvais gars comme ce sale type de Las Vegas» de s’en procurer sur le marché noir, a fait valoir Pratt.

Bref, les lobbys des armes à feu et leurs alliés républicains du Congrès finiront peut-être par donner raison aux spécialistes qui ont prédit que rien ne changera en matière de contrôle des armes à feu après le massacre de Las Vegas.

Ajout : un responsable de la NRA a affirmé cet après-midi que les mécanismes transformant les fusils semi-automatiques en fusils automatiques devraient être soumis à «davantage de contrôle», une rare concession de la part du puissant lobby des armes à feu.

Reste à voir si cette concession est sincère ou une simple ruse.

Стратмор потерпел неудачу. Я знаю, что ты о нем думаешь. - Это не имеет никакого отношения к «Попрыгунчику», - резко парировала .

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *